Musée de l'apiculture et de l'abeille, produits de la ruche, culture et voyages apicoles,...

Logo page du musée

Le Musée du Miel

Logo Le Musée du Miel

La cage à reine en roseau du Maroc:

abeille
rencontre avec un viel apiculteur marocain

Rencontre entre apiculteurs...

un viel apiculteur marocain nous accueille chez lui et nous explique le fonctionnement de ses cages à reine, il vérifie avec sa langue si les fentes latérales ne laisseront pas passer la reine (qu'il appelle la "sultane"),
Vallée du Dadès, © Le Musée du Miel


Voici un objet typique de l'apiculture traditionnelle marocaine, né des observations et de l'habileté des apiculteurs locaux.

Au Maroc, les conditions climatiques peuvent décimer les colonies d'abeilles: hivers trop rigoureux et étés trop secs pour assurer une floraison et une miellée suffisante peuvent se succéder. Les abeilles locales se sont donc adaptées et se reproduisent très vite les bonnes saisons. Les colonies se divisent alors par essaimage et l'apiculteur, s'il veut developper son cheptel et s'assurer une bonne récolte doit récupérer un maximum de ces nouveaux essaims.

cage à reine
Lorsqu'un apiculteur repère un essaim posé, à la recherche d'un endroit où s'établir, il l'enfume et se met à la recherche de la reine. Lorsqu'il la trouve, l'astuce consiste à l'emprisoner dans une cage fabriquée dans un morceau de roseau. Deux fentes latérales sont amménagées pour permettre au ouvrières de continuer de nourrir la reine. L'extrémité de la cage est obturée à l'aide de la chair d'une datte machée, le tout est placé dans la ruche destinée à accuellir le nouvel essaim.
Les ouvrières sont attirées par les phéromones de la reine et restent à ses cotés dans la ruche. Deux ou trois jours seront nécessaires pour libérer la reine de sa cage en déchiquetant la datte. En effet, les abeilles ne possèdent pas de mandibules aptent à découper un fruit comme le feraient les guèpes ou les frelons, ce travail est donc laborieux. Durant tout ce temps, le reste de la colonie commence à s'établir dans la ruche: l'essaim ne partira plus.

(*) pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre rubrique "La vie de la ruche".
Ibrahim retrouve une cage à reine à l'ouverture de la ruche

Lors d'une récolte, Ibrahim retrouve la cage qu'il avait lui-même déposé dans le corps de ruche,
Gorges du Ziz,
© Le Musée du Miel

Datte et cage à reine

Détail de la cage à reine et d'une datte servant à l'obturer,
© Le Musée du Miel

plaque de cire en place

Simulation d'une cage placée dans un corps de ruche marocaine en roseau,
© Le Musée du Miel


retour accueil Retour à la liste des Objets du mois Précédent: La picoteuse Suivant: La ruche pour trigones du Mexique